La Résidence-FJT à la francilienne

Vous pouvez constater comme nous que la situation des jeunes francilien-e-s s’est passablement dégradée au cours des derniers mois. Leur accès à l’autonomie, déjà anormalement complexe avant la COVID-19, est rendu encore plus difficile.
Pour ne pas rester sans rien faire, nous proposons une recette aux qualités maintes fois confirmées, utiles à tous ceux qui souhaitent comprendre ou se lancer dans la cuisine du logement des jeunes.


Avant de commencer, assurez-vous d’être bien installé et entouré, de disposer d’un peu de temps et d’énergie … et surtout d’une bonne dose d’enthousiasme.

Ingrédients :
• 1 beau foncier
• 1 diagnostic étayé
• 1 réseau d’acteurs mobilisés
• 1 maitre d’ouvrage déterminé
• 1 gestionnaire très impliqué

Temps de réalisation :

• Préparation : 6 à 48 mois
• Construction : 12 à 18 mois
• Exploitation : 40 ans et au-delà

Pour commencer, mobilisez un beau foncier, par trop gros (5 à 10 000 m² de SHON, surface hors œuvre nette ) et bien situé pour pouvoir se déplacer facilement. Veillez à ne pas le payer trop cher (ce n’est pas toujours un gage de qualité) car malgré tous leurs efforts le maitre d’ouvrage et le gestionnaire ont des ressources plafonnées.
Si vous n’avez pas de foncier encore identifié, ce n’est pas grave, vous pouvez passer directement aux étapes suivantes et y revenir par la suite.

La question du diagnostic est cruciale. Quels sont les besoins de votre territoire ? Vous ne pourrez réussir votre recette que si vous avez des éléments vous permettant de choisir le nombre de logements, leurs tailles, les publics ciblés, etc. Ainsi, d’un territoire à l’autre, vous pourrez ajuster les ingrédients et faire une résidence-FJT à votre goût.

Comme un bouquet d’épice, le réseau d’acteurs mobilisés va donner du corps et du goût à votre recette. La liste peut être longue, mais n’oubliez surtout pas les services de l’État (agréments), la CAF (subvention de fonctionnement), le Département (partenariat ASE), la Région (investissement), les acteurs locaux de la jeunesse et de l’insertion.

C’est le maitre d’ouvrage qui va concrétiser les premières étapes de notre recette. À défaut d’un financement unique dédié, la construction d’une résidence-FJT est financée par de multiples partenaires. Ainsi le bailleur doit patiemment et avec talent structurer un plan de financement et un projet architectural qui garantissent in fine la pérennité du projet sur plus de 40 ans.

Le gestionnaire est le garant de la finalisation de la recette et du bon déroulé de sa dégustation. Choisissez-le avec soin, car son rôle est complexe. Il devra assurer tant la gestion quotidienne du bâti, que l’accompagnement socio-éducatif des jeunes, mais aussi l’animation des partenariats locaux. C’est pour cela que nous vous conseillons de le sélectionner avec un peu d’expérience.

Penser pendant toute la durée de préparation à surveiller les principaux cadres réglementaires :

Agrément Résidence Sociale-FJT
Qui : UT-DRIHL (Direction régionale et interdépartementale de l’Hébergement et du Logement ) ou DDT (Direction départementale des Territoires)
Quand : Dès que vous avez un début de programme architectural
Pourquoi  : Mobiliser les aides à la pierre le plus en amont possible
En savoir plus  : Circulaire résidence sociale

Agrément ESSMS-FJT
Qui : UT-DRIHL ou DDETS (Directions départementales de l’emploi, du travail et des solidarités)
Quand : Dès que vous avez une esquisse de projet social
Pourquoi : Ne pas attendre la publication de l’Appel à Projet
En savoir plus : Décret et Instruction FJT

Contrat de projet
Qui  : CAF
Quand : Dès que vous avez une esquisse de projet social
Pourquoi  : Des subventions d’investissement sont mobilisables parfois
En savoir plus : Circulaire prestation de service FJT

Cette recette originale se distingue nettement par rapport à la Résidence Universitaire à l’étudiante, la Résidences sociale Jeunes actifs 18/35 ans ou encore les baux spécifiques de l’Article 109 Loi Elan. La raison ? « Tellement plus que du logement », une note unique et prononcée qui marie le logement et l’accompagnement, l’individuel et le collectif, l’innovation et l’histoire. Difficile de s’en passer une fois qu’on y a gouté !

Voilà, vous savez tout ou presque !

Vous hésitez encore à vous lancer ? Venez visiter une de nos 117 recettes.

Nos chef·fe·s expérimenté·e·s sont disponibles pour vous donner un coup de main : contact@urhaj-idf.fr