La dynamique pour l’implication des résidents

Une dynamique régionale pour l’évolution de nos pratiques


Les résidences FJT d’Ile-de-France mènent depuis janvier 2012 un travail important sur la question de l’implication des résident-e-s.

Un groupe de pilotage

Le projet est piloté par un groupe de travail. Celui-ci regroupe des bénévoles membres des Conseils d’administration des associations, des équipes de direction et des équipes socio-éducatives.
Ce mélange des différents acteurs et actrices des projets FJT est volontaire. Pourquoi ? Parce que rechercher une implication des résident-e-s demande à l’association de lâcher des parcelles de pouvoir, et de laisser des marges de manœuvre à ces derniers : c’est donc prendre des risques. Il est nécessaire que cette prise de risque soit validée par la direction, laquelle doit donner à l’équipe un droit à l’essai, et donc à l’erreur.

Avant tout : se former

L’année dernière, ce groupe de pilotage a suivi une formation qui lui a donné des éléments sur les dynamiques de groupe et la sociologie des organisations. Ce temps de prise de recul a permis au groupe de s’interroger sur les éléments clefs pour favoriser l’implication des résident-e-s dans les FJT du réseau.

Des courts-métrages

Ensuite, le groupe a piloté la réalisation de quatre courts-métrages tournés dans les FJT du réseau :
- Pourquoi s’impliquer ?
- Comment favoriser l’implication ?
- Quelles formes d’implication ?
- Quels effets de l’implication ?

Ces quatre courts-métrages (à visionner dans la rubrique "Films") sont à destination des bénévoles et professionnel-le-s des résidences FJT. En effet, en ce qui concerne le développement de l’implication des résident-e-s, la seule chose sur laquelle nous pouvons travailler, c’est la posture des équipes. La décision de s’impliquer ou non revient aux résident-e-s, et à eux et elles seulement. De notre côté, tout ce que nous pouvons (et devons) faire, c’est essayer de leur en donner l’envie, et surtout de leur laisser la marge de manœuvre nécessaire pour cela.

Une première journée régionale

Le 28 mai 2013, le groupe de pilotage a organisé une journée régionale sur la question de l’implication des résident-e-s. Sur le même principe que précédemment, cette journée était ouverte aux bénévoles, aux directions et aux équipes socio-éducatives. Elle a regroupé plus de cinquante personnes, et a été une grande réussite.

L’expérimentation de nouveaux outils

Suite à cette journée, le besoin a été exprimé de passer à l’action, et de tenter de nouvelles expériences. Mais pas de façon isolée. Nous avons donc constitué des « groupes d’expérimentation » regroupant plusieurs résidences chacun, et expérimentant chacun une action.
Ces actions ont été :
- La mise en place d’un système de parrainage au sein de la résidence : voir la fiche

- La réalisation d’élections sans candidat-e-s pour constituer le CVS : voir la fiche
- L’organisation de porteurs de paroles pour débattre de questions de société ou pour organiser une consultation : voir la fiche

Une deuxième journée régionale

Le 21 mars 2014 a eu lieu notre deuxième journée régionale. Le matin, nous nous sommes à nouveau interrogés sur ce qu’est l’implication, sur la marge de manœuvre que nous pouvons et voulons laisser aux résident-e-s, sur les contradictions dans lesquelles nous sommes imbriqués en tant qu’associations gestionnaires en charge d’une mission d’éducation populaire, etc. La SCOP d’éducation populaire L’Engrenage est venue nous aider dans cette démarche.

L’après-midi, chacun des trois groupes d’expérimentation a présenté l’action qu’il a mise en place, et a transmis aux participant-e-s des pistes pour les mettre en place à leur tour (cf. les fiches à télécharger ci-dessus).

Une suite qui reste à écrire

Nous allons continuer le travail, continuer de questionner nos postures en tant que professionnel-le-s, continuer à explorer les façons de pratiquer la démocratie en FJT…
À suivre !